Victoire des déguerpis de Kalabanbougou

Victoire des déguerpis de Kalabanbougou membre de UACDDDD , ensemble il faut lutte pour nos droits c’est la seule porte de sortie des sans. Depuis le jour (le 18 , 19,20 juin 2014) de la démolition et de expulsion force des familles de kalabanbougou uacdddd a intensifier ces actions de revendication afin de les remettes dans leurs droits.

Le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Mohamed Ali Bathily a effectué une visite mardi 5 Aout sur les 309 maisons démolies à Kalabanbougou sur une superficie de 24 hectares. Sur place, il a été accueilli par les notabilités, les chefs de famille et les associations uacdddd défendant la cause des victimes.

le ministre de la Justice, Mohamed Aly Bathily a été sollicité par le premier ministre, Moussa Mara afin d’éclairer la lanterne des citoyens sur les 309 maisons démolies illégalement par l’huissier exécutant Me Alou Keîta.

En effet, pour voir clair dans cette affaire de démolition des 24 hectares de Kalabambougou, qui serait faite en violation flagrante des textes, le Ministre avait à ses côtés le tout nouveau Procureur du tribunal de la Commune IV du District de Bamako, M. Bandiougou Diawara.

Selon nos informations, l’huissier exécutant de la décision de démolition, Me Alou Kéïta, était lui aussi invité à prendre part à la visite de terrain d’hier mardi 05 aout 2014. Mais il ne fit pas le déplacement.

Informé de l’absence de Me Alou Kéïta, le Ministre de la Justice, Me Mohamed Ali Bathily, a aussitôt chargé le Procureur de la Commune IV de l’appeler pour qu’il se présente de toute urgence. C’est donc vers la fin de cette visite de terrain que Me Alou Kéïta est arrivé sur les lieux.

Devant l’assistance et la presse, le Ministre Bathily a demandé à Me Kéita de donner des explications claires quant à la démolition des 24 hectares. L’huissier est resté bouche bée.

Sur le champ, le Ministre Bathily ordonna son arrestation par les forces de l’ordre et sa mise à la disposition du Procureur de la Commune IV.

Tranchant dans le vif du sujet, le Ministre de la Justice a déclaré que la démolition et expulsion concernait seulement deux familles et non 24 hectares. Il a indiqué que le secrétaire général des syndicats du Centre National d’Appui à la Maladie (Cnam), M. Sidiki Djiré, a porté atteinte à la population de Kalabambougou en violation des textes. Puis, il a ajouté que l’huissier a agi en violation des textes.

“Nous allons saisir tous les biens des fautifs, jusqu’à la résolution définitive de ce problème. Nous allons agir de façon concrète” a déclaré le Ministre de la Justice. Aussi a-t-il indiqué que la defense des droits des démunis fait partie des priorités du gouvernement et que le droit coutumier est reconnu par l’article 43 du Code Domanial et Foncier (Cdf).

“Il est temps de se dire la vérité au Mali. Tout le monde doit se donner la main pour la lutte contre l’injustice au Mali. Ces 24 hectares ont été démolis en violation flagrante des textes. On n’a pas peur de dire la vérité. Il est temps de mettre fin à la violation des textes, à la corruption et à l’enrichissement illicite”, a affirmé le Ministre. Il a promis que le jugement sera fait conformément à la loi et que les fautifs seront punis de façon sévère.

Que ceux-ci ne dormiront pas dans leurs maisons tant que les déguerpis resteront dehors.

Décidément dans ses mauvais jours, le Ministre Bathily a dénoncé le travail des juristes et les a appelés à ne plus se référer aux faux dossiers, à aller plutôt sur le terrain pour se rendre compte de la réalité des choses. Puis il a martelé : “Si le Procureur de la Commune IV ne fait pas ce travail conformément à la loi, cela veut dire qu’il ne maîtrise pas son travail. Donc il sera relevé de son poste”.

Le Ministre de la Justice, Me Bathily, a par ailleurs souligné qu’au Mali un syndicat n’a pas vocation à s’immiscer dans des affaires foncières. C’est pourquoi il a demandé aux déguerpis des 24 hectares de Kalabambougou membre de UACDDDD de constituer tous leurs dossiers et de prendre un avocat pour la résolution de ce problème de façon définitive qui leur mette dans leur droit.

Les populations présentes sur les lieux ont vivement félicité l’action du Ministre de la Justice pour le rayonnement de la vérité. Dans ses propos, M. Moussa Traoré, le chef de village de Kalabambougou, a déclaré que “les mots aimables de vérité du Ministre m’ont fait pleurer. Aujourd’hui, je suis convaincu qu’il y a des dirigeants honnêtes au Mali, le représentant de victime secrétaire générale de uacdddd Massa koné avant ces mots de remerciement au ministre a fait un résume de la situation de l’affaire des 24 ha kalabanbougou qui fait partir des 10 points dont le gouvernement du Mali a prie l’engagement de résoudre dans le mémorandum de Uacdddd. La foule d’un millier de personne on acclamé la décision du ministre. La télé national était aussi présent, un point de presse fut animé par le ministre sur place une guerre ouverte contre les spéculateurs foncier.

Partenaires

  • Lorem ipsum
  • Dolor sit amet,
  • Vivamus iaculis mauris et dolor.
  • Novo denique perniciosoque exemplo
  • Pain Pour Le Monde est un Partenaire pour UACDDDD

L’UACDDDD dans la presse

Phototheque