L’Union célèbre la date anniversaire de l’assassina de Issa Diarra

A l’instar des autres années ldepuis 2010, l’UACDDDD et ses alliés ont célébrés ce vendredi 15 novembre 2013 la date l’assassinat barbare du camarade Issa Diarra. Cette journée constitue un moment est difficile dans la vie de l’Union.

Les activités commémoratives de l’anniversaire ont débuté dans la matinée par une marche pacifique avec banderole du domicile de Issa Diarra au cimetière où les marcheurs ont fait un recueillement sur la tombe de l’illustre disparu.

A 11 H 10 retour au domicile de l’oncle de Issa, à Kognoumani en commune I du district de Bamako le président de Union a fait un discours de remerciement et de soutien à la famille de Issa.

L’activité a regroupée environ 400 personnes dans après midi. En plus des partenaires locaux de l’union, on notait la présence de quelques autorités ministérielles et de la Mairie de la commune. Le Président de l’UACDDDD a souhaité la bienvenue aux officielles à tous les participants.

Il a été par le président de ADDW l’association du martyre Issa. Ce dernier a rappellé les conditions de l’assassina de Issa, et l’engagement de l’Union pour la cause. Enfin, il a lancé l’appel aux autorités pour que le crime ne reste pas impunie. Ensuite Salif Niaré a fait un témoignage sur le contexte et les événements de l’assassinat de Issa Diarra. Il termina son témoignage par des slogans pour la justice au démunis.

Pour sa part, le secrétaire général Famory s’est appesanti sur état du mémorandum au niveau du gouvernement, la victoire de Union sur la zone dont Issa a été assassiné, il répéta deux fois que Issa n’est pas mort pour rien car aujourd’hui on a gagné sur la Mairie et c’est nous les maîtres du terrain, les crapules ne resteront pas sans punissions martela.

Quand au Camarade Massa koné, secrétaire général chargé des relations extérieur, il a fait le point sur les luttes de l’UACDDDD, surtout les cas d’injustice flagrant dont les autorités sont impliques. Le maître de cérémonie a été obligé de l’arrêter compte tenu du temps, vu que les autorités et les journalistes attendaient. Cependant, il a tenu à lancer un ultimatum au gouvernement" d’ici le mois de février 2014 "si le gouvernement ne bouge pas l’union va bouger". Massa termina son intervention par les slogan "Ne touche pas à ma terre, ma maison, mes militants".

Ce fut le tour de maître Amadou T diarra, l’avocat des démunis. il a fait le point du blocage du dossier Issa à la justice avant de dénoncer le comportement de certaine juges du tribunal de la commune I. Enfin il réitéra son son engagement a défendre les démunis de l’union.

La présidente des femmes de Union dans sont intervention a dit qu’il ne faut jamais avoir confiance aux politiciens, "restons vigilant si les choses ne bouge pas, ont bouges".
Cet fut aussi l’occasion pour la présidente de l’association des travailleuses domestique (ADDAD) de dénoncer la maltraitance des bonnes dans les foyer avant de rappeler qu’elles ont aussi des droits qui mérite d’être respecter.

A près ces interventions la parole fut donné aux journalistes. Certains d’eux ont posés des questions, d’autre des encouragement et des témoignage en faveurs de la lutte de UACDDDD. Les réponses aux questions par les secrétaires généraux de Union ont mit fin aux activités commémoratives de l’assassinat de Issa, vers 19 heure.

Rappelons que cette activité a eu lieu, grâce au soutien financier de l’ADDAD-Mali, du NO-VOX, et de l’association de base du Martyr Issa diarra (ADDW)

Dors en paix Issa le martyrs !

Partenaires

  • Lorem ipsum
  • Dolor sit amet,
  • Vivamus iaculis mauris et dolor.
  • Novo denique perniciosoque exemplo
  • Pain Pour Le Monde est un Partenaire pour UACDDDD

L’UACDDDD dans la presse

Phototheque