Accueil > ACCAPAREMENTS DE TERRES > Sensibilisation des femmes du secteur informel de la commune rurale du (...)

Sensibilisation des femmes du secteur informel de la commune rurale du Mandé et Sana sur la COVID19


jeudi 26 novembre 2020, par Aicha Koné

Dans le cadre du projet de renforcement des femmes et des jeunes du secteur informel en Afrique de l’ouest à travers le groupe Genre de la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau Ouest Africaine en collaboration avec l’UACDDDD avec le soutien financier du Fondation pour une Société Juste(FJS) s’est déroulée une rencontre de sensibilisation sur la COVID19 dans la commune rurale du Mandé et dans le Sana.

La rencontre du Mandé s’est déroulée, le 03 Octobre 2020 à la place publique du village de Kirina, celle du Sana s’est tenue le 18 Octobre2020 à la mairie de Sibila.

A Kirina étaient présentes quatre représentantes par groupement des femmes des 12 villages de la commune rurale du Mandé dont : Samalé, Samanyana, Dalakana, Balandougou, Badougounafadji, KamaléSoba, Kamalè Kakelé, Koursalé, Koursalé Coro, Farabana, Faraba et Kirina, en plus des points focaux.
De même à Sibila, quatre femmes de chaque groupement ont représenté douze villages des communes de Sibila et Sansanding dont : Soungo ; Tiongo ; Gomacoro ; Gomabougou ; Sibila ; Sansanding ; Madina ; Banga ; Sanamadougou ; Kationa ; Kouabougou ; Yérila plus les points focaux du Sana.

La rencontre du Mandé fut présidée par le représentant du chef de village de Kirina et celle de Sibila par les deux maires. L’équipe de l’UACDDDD chargée de la formation était composée de :

Aichata Koné et Sokona Traoré (Formatrices ADDAD)
Bintou Traoré, Samba Doumbia et Sékou T Téréra(UACDDDD)

A Kirina le représentant du chef de village a introduit la séance de formation ; l’honneur revenait au maire de la commune rurale de Sibila de faire autant. Dans leurs allocution, ils n’ont pas manqué de saluer cette l’initiative de l’UACDDDD en songeant à la santé des femmes de leurs localités en particulier et à celle de l’ensemble de la population en général.

A chacune des deux séances de formation à Kirina comme à Sibila les participant-es se sont présentés suivie de l’intervention des membres de l’équipe de l’UACDDDD.
Les points inscrits dans le programme des deux rencontres étaient :
Echange sur les mesures préventives contre la COVID 19
Questions et Réponse
Rôle des femmes du secteur informel dans la lutte contre la COVID 19
Remise des Kits sanitaires aux femmes des 12 villages du Mandé

1-Echange sur les mesures préventives contre la COVID 19
Face à cette pandémie de coronavirus qui a fait son apparition en Décembre 2019 en Chine et continue de se développer dans le monde entier, il est important pour nous les femmes surtout, de prendre des mesures indispensables pour nous protéger disent les formatrices. Ces diverses mesures de prévention sont les moyens les plus efficaces pour se protéger du virus selon les experts. « Si ces mesures barrières sont bien faites, c’est ce qui marche le mieux contre le virus ». Quelles sont ces gestes essentiels ?
Le premier geste de prévention contre cette maladie est l’hygiène, bien lavé les mains après :
avoir pris les transports en commun ;
• les activités ;
• chaque passage aux toilettes ;
• avant de s’occuper d’un enfant et après l’avoir changé ;
• avant de cuisiner ou de passer à table,
• avoir toussé ou éternué ;
• éviter les accolades ;
• éviter de toucher les yeux et le nez ;
• respecter la distanciation ;

Comment bien lavé les mains, les formatrices ont effectué une démonstration aux participantes qui consiste à :
• passer les mains sous l’eau ;
• les savonner de préférence au savon liquide puis les frictionner pendant 30 secondes ;
• un lavage complet doit comprendre les ongles, le bout des doigts, les paumes et l’extérieur des mains, les jointures et les poignets ;
• rincer à l’eau claire ;
• se sécher les mains sur une serviette propre ou un essuie-mains à usage unique.
Le deuxième geste de prévention est le gel hydro alcoolique, un allié face aux épidémies
À défaut d’eau et de savon, utilisez un gel hydro alcoolique pour vous nettoyer les mains. Les règles sont les mêmes, le geste est à répéter à chaque fois que nécessaire. Une petite précision tout de même a été donnée par les formatrices aux participantes par rapport au gel, « les solutions hydro-alcooliques désinfectent mais ne nettoient pas ; elles ne peuvent donc pas remplacer le lavage à l’eau et au savon lorsque les mains sont sales » selon la Médecine.
Le troisième geste est le port du masque
Le port du masque est essentiel pour ne pas diffuser la maladie. Il est utilisé afin d’éviter la propagation et permet la protection contre la maladie. Les formatrices ont aussi montré aux participantes comment porter et enlever le masque suivi de quelque conseil pour bien garder les masques c’est à dire le laver après chaque utilisation.
2- Questions et Réponses

Après l’exposé des formatrices une série de questions fut posée et répondue dont :
Qu’est- ce que la COVID-19 ?
La COVID-19 est une pandémie mortelle qui a fait son apparition en Décembre 2019 en Chine.
Comment peut-on être contaminé ?
On peut être contaminé par la COVID-19 en étant en contact avec une personne infectée et le non-respect des gestes barrières.
Quels sont les symptômes de la COVID-19 ?

On a entre autres la toux sèche, une forte fièvre, les difficultés respiratoires, la grosse fatigue, les maux de tête, les maux gorges, la diarrhée, des courbatures etc.

Est-ce qu’on guérit de la COVID-19 ?

Un malade peut guérir de la COVID-19 avec les soins administrés par les spécialistes en la matière. Cependant il n’y a pas de vaccin contre cette pandémie pour le moment.
3- Rôle des femmes du secteur informel dans la lutte contre la COVID 19
Malgré les effets néfastes de la pandémie de COVID-19 sur le plan économique, social et culturel, les femmes travaillant dans le secteur informel des deux localités ont eu l’attention d’ajourner leurs activités quotidiennes qui leur permettaient de se regrouper pour discuter et partager leurs problèmes.

Elles n’ont pas manqué à se donner des conseils pour éviter la COVID-19 et n’ont cessé malgré les difficultés de vaquer à leurs occupations quotidiennes en tant que pilier important dans la satisfaction des besoins de la famille.

4- Remise des Kits sanitaires aux femmes des 12 villages du Mandé et du Sana
Dans les deux localités (Mandé et Sana), les activités furent clôturées par la remise des kits de prévention de la COVID-19 aux représentantes de chaque village, composés des bassines, de cartons de savons des gels hydro-alcooliques et des masques.

Conclusion :
Après la remise des kits sanitaires aux 12 villages de Badougou et du Sana, une photo de famille a été prise. Les représentantes des groupements des femmes du secteur informel des deux localités ont exprimé leurs satisfactions par rapport à cette rencontre et salué l’UACDDDD, la Convergence globale des Luttes Terre, Eau Oust Africaine( CGLTEOA) et son partenaire Fundation for Society Just (FJS) pour cette initiative à l’endroit de nous les femmes.

Elles ont également pris l’engagement de bien utiliser les kits sanitaires et de respecter les mesures préventives contre la COVID 19 tout en souhaitant le bon retour à toutes les participantes.

Les femmes sont au cœur d’un développement durable !

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Présentation

Depuis dix ans, les démunis expropriés du Mali s’organisent pour lutter contre cette injustice sociale. Plusieurs associations des victimes ont vu le jour, et se sont réunies en une fédération dénommée l’Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis (UCADDDD)

Lire la suite