Lettres envoyées par L’UACDDDD au Niveau des Ministères Concernés dans le Gouvernement Malien

Un peuple - un but - Une Foi
Bamako, le 28/07/2017.
Réf : N° 560-/uacdddd
MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE
Objet : Demande d’intervention pour respecter
la dignité et les droits humains.
Monsieur le Premier Ministre,
J’ai l’honneur de solliciter auprès de votre haute bienveillance une intervention personnelle dans l’urgence pour la libération des pères et mères de familles responsables de services, placés sous mandat de dépôt à la prison centrale et à Bolé par le juge d’instruction Dramane OUATTARA du tribunal de grandes instances de la C.VI du district de Bamako.
Il s’agit de Madou TOGOLA, Daouda TRAORE, Assitan DIAKITE Hamadi TESSOUGUE et de Fanto DIARRA tous, sauf Fanto, sont d’un âge avancé et d’autres handicapés.
Monsieur le Premier Ministre,
Depuis cinq (5) mois des convocations ont été données à beaucoup de personnes de Senou par la police du 7ème Arrondissement et la gendarmerie au nom des personnes qui prétendent détenir des notifications du Maire du district de Bamako, sur la zone aéroportuaire.
Ces individus se plaignent et les empêchent de construire dans la zone aéroportuaire côté Senou près de la base aérienne.
Au contraire c’est la gendarmerie de l’aéroport qui veille sur la zone en menant des patrouilles pour empêcher toute construction.
Les personnes arrêtées habitent déjà dans leur maison à Senou, elles sont membres des associations Siyôroko et Sini qui sont les associations de déguerpis victimes de la démolition de ladite zone pour des besoins d’aéroport.
Vu que des spéculateurs complices du Maire du District de Bamako Adama SANGARE n’aient pas eu le soutien de ces personnes influentes qui sont restées solidaires au chef de village et à l’UACDDDD pour l’intérêt des victimes de la démolition de 1995.
Pour ce fait les complices, par le truchement de la justice, ont monté un moyen pour les arrêter et les faire taire avec des arguments insuffisants pour les inculper.
L’unique et seule raison est que les personnes arrêtées informent chaque fois que les spéculateurs tentent de construire.
Pour les accuser le juge Dramane OUATTARA les a inculpés pour opposition à l’autorité légitime et atteinte aux biens d’autrui.
Monsieur le Premier Ministre,
Vous pouvez diligenter une enquête ; l’endroit cité n’a pas fait l’objet d’aucune réalisation grâce aux patrouilles de la gendarmerie. Donc à quels biens ces personnes auraient porté atteinte s’il n’ya pas de réalisation ?
S’il ya opposition à l’autorité légitime, c’est la gendarmerie nationale qui jusqu’à preuve de contraire patrouille pour arrêter toute opération de construction dans le zone. A quelle autorité ces personnes interpellées se seraient opposées ?
Monsieur le Premier Ministre,
Vu toutes ces raisons, nous demandons auprès de votre haute bienveillance, pour l’autorité de l’Etat, la libération de ces personnes pour rendre justice et d’engager une enquête sur ce dossier pour démasquer tous les responsables administratifs politiques et judiciaires qui ont des ramifications dans tous les départements.
L’UACDDDD se porte volontaire pour apporter des renseignements et des informations autour de ce dossier.
Comptant sur votre engagement à faire respecter le droit veuillez recevoir, Monsieur le PremierMinistre, l’expression de nos sentiments respectueux.
Le Président

Soungalo KONE

Ensemble pour le Droit et la Justice.

Partenaires

  • Lorem ipsum
  • Dolor sit amet,
  • Vivamus iaculis mauris et dolor.
  • Novo denique perniciosoque exemplo
  • Pain Pour Le Monde est un Partenaire pour UACDDDD

L’UACDDDD dans la presse

Phototheque